Warisoulx - Syndicat d'Initiative de La Bruyère

Aller au contenu

Menu principal :

Warisoulx

Les villages
 
Warisoulx est le village le plus oriental de la commune. Il est situé au nord de l'échangeur autoroutier de Daussoulx, au croisement des autoroutes E 411 et E 42.
 
On parlait déjà de Warisoulx en 1384. Dans l'appellation Warisoulx, il faut reconnaître l'origine latine "wariscapium" qui s'applique à des lieux occupés par des marais et à d'autres endroits humides (source du Houyoux), ancienne possession du Comte de Namur en 1289. C'est aussi le nom d'une ancienne famille namuroise à la fin du Moyen-Age : Michar de Warizoulx était "Mayeur" de Namur au début du XVe siècle. Elle fut acquise en 1755 par Nicolas de Cuvelier (Château de Villers).

Au confins des bassins versants de la Mehaigne et du Houyoux, le modeste village ne possède pas de monument prestigieux, ni châteaux, ni cathédrale, ni abbaye, mais uniquement quelques fermes hesbignonnes dont l'activité a façonné et sauvegardé les quelque 500 hectares de paysage, notamment : la grande ferme (date de 1784), la neuve ferme (date de 1858), la petite ferme.

L'église Saint Martin, monument néo-roman à trois nefs, inauguré en 1872, domine le village de son haut clocher. Quelques chapelles ponctuent le périmètre : Notre-Dame de Warisoulx (1841), Notre-Dame des Affligés (1848), Notre-Dame de Lourdes (1930) et Saint Ignace de Loyola. Ces humbles constructions témoignent de la ferveur religieuse de nos ancêtres.

Autrefois, Warisoulx et Villers-Lez-Heest ne faisaient qu'une commune. Warisoulx fut amputée de la partie de Villers-lez-Heest en 1887 et perdit ainsi 528 ha de sa superficie.

La majeure partie du Fort dit "de Cognelée" est situé sur la commune.
 
LE PATRIMOINE DE WARISOULX, EN BREF

- Eglise néo-romane Saint-Martin (1871)
- Grande Ferme (18e siècle)
- Chapelle Notre-Dame de Warisoulx (1841)
- Chapelle Notre-Dame des Affligés (1848)
- Chapelle Notre-Dame de Lourdes (1930)
 - Chapelle Saint-Ignace de Loyola
Retourner au contenu | Retourner au menu