La genèse du S.I. - Syndicat d'Initiative de La Bruyère

Aller au contenu

La genèse du S.I.

Historique du S.I.
Amoureux de cheval et des attelages à 2 et même 5 chevaux que ce soit de la voiture paternelle, celle du médecin, du vétérinaire, du brasseur, du laitier, du boulanger, du pétrolier, chariots petits et grands des cultivateurs, Léon Loise et ses amis ont fondé le cercle "la Meute Saint Hubert". Il y eut de nombreux concours hippiques et promenades rallyes.

Face à l'enthousiasme des cavaliers devant la beauté de notre région, il était tout indiqué de fonder un Syndicat d'Initiative au service de tous, pour la promotion de la Hesbaye. C'est ainsi qu'est né le Syndicat d'Initiative de la Hesbaye namuroise. Fondé le 3 novembre 1975, le S.I., constitué par la suite en ASBL, est affilié à la Fédération du Tourisme de la Province de Namur ainsi qu'au groupement des S.I. de la Meuse Namuroise. Lors de la fusion des communes en 1977, le S.I. prit le titre de Syndicat d'Initiative et de Tourisme de La Bruyère en Hesbaye Namuroise et est reconnu organisme officiel de la nouvelle commune. En 2002, conformément au décret de la Région Wallonne notre Syndicat d'Initiative s'appelle " Syndicat d'Initiative de La Bruyère en Hesbaye namuroise a.s.b.l. ". Afin de se mettre en conformité avec la nouvelle loi du 2 mai 2002, sur les ASBL, nous avons adapté nos statuts.

Le rôle du S.I. est de défendre et de promouvoir l'industrie touristique sur la base locale et d'assurer notamment aux visiteurs le meilleur accueil en leur faisant découvrir nos sites et notre patrimoine. Le S.I. apporta son concours à la réalisation, par le Groupement des Syndicats d'Initiative de la Meuse namuroise, de la route auto hexagonale "Route des Fermes et Tumuli de Hesbaye" périple de quelques 130 kilomètres.

Après le décès de son fondateur en 1984, le S.I. perdit de son élan, faute de moyens et de dévouement. En février 1997, l'Echevin de la Culture et du Tourisme décida la relance de celui-ci. En septembre 1997, un nouveau comité était installé. Du néant, nous sommes arrivés à un résultat satisfaisant si l'on en juge par le travail accompli. Nous commençons à être connu grâce au labeur incessant de toute l'équipe et aussi au matraquage médiatique que nous avons su exploiter.

 
L'avenir semble clément pour notre asbl. A un moment où nous constatons des restructurations un peu partout autour de nous, en ce qui nous concerne, nous voyons apparaître des pistes concrètes.
 
Le Syndicat d'Initiative fait partie intégrante de la nouvelle Maison du Tourisme du Pays de Namur, à l'initiative des opérateurs touristiques des 9 communes qui nous entourent. Cette Maison du Tourisme de Namur est l'une des 42 Maisons du Tourisme dont le projet a été ratifié en son temps par Ministre du Tourisme et de l'Economie, M. Kubla, par arrêté du Gouvernement Wallon du 3 juin 1999. Il est entré en vigueur le 26 mai 2001. Le ministre Lutgen en charge du Tourisme publia le décret des adaptations statutaires des Maisons du Tourisme. La Maison du Tourisme du  Pays de Namur regroupe 8 Syndicats d'Initiative : Andenne, Assesse, Fernelmont, Fosses-La-Ville, La Bruyère, Mettet, Namur, Profondeville. Ceci nous ouvre des perspectives pour l'avenir.
 
 
Notre Maison du Tourisme est dotée d'un personnel multilingue et ouvert 363 jours l'an, week-ends compris de 9 h 30 à 18 h. Elle dispose d'un système informatique performant. Elle est en effet connectée à Internet et disponible 24H/24 ( www.pays-de-namur.be ). Nous espérons, à La Bruyère, obtenir des subsides afin de pouvoir engager du personnel permanent et compétent, de même que compléter notre outil informatique. Par son décret du 6 mai 1999, la Région Wallonne a pris un arrêté précisant les conditions d'accueil des S.I. Monsieur le Commissaire Général au Tourisme a bien voulu accorder le bénéfice de la reconnaissance en qualité d'Organisme Touristique au Syndicat d'Initiative de La Bruyère en date du 10 juin 2002 sous le numéro NA 9.
 
 
Depuis fin avril 2016 nous disposons près de la bibliothèque communale, d'un emplacement privilégié afin de nous permettre d'être plus opérationnel touristiquement.
Retourner au contenu | Retourner au menu