Bovesse - Syndicat d'Initiative de La Bruyère

Aller au contenu

Menu principal :

Bovesse

Les villages
 
Avec sa superficie de 409 hectares, Bovesse est le plus petit village de notre entité.  En 1840, sa poupulation était de 325 habitants. On y accède par la Nationale 4 ou par les villages avoisinants : Saint-Denis, Rhisnes et Emines.
 
Le passé de cette localité est étroitement lié à celui de Saint-Denis. Aujourd'hui encore, ces 2 villages sont desservis par la même ligne de chemin de fer (Ligne 161 - gare de Saint-Denis-Bovesse) et par la même ligne d'autobus TEC (32 - Namur-Gembloux).
 
Bovesse, son origine.
 
Tout comme Emines le suffixe esse ; issa, trahit l’adaptation franque d’un mot de la  même origine ou d’une origine antérieure, en l’occurrence dans ce cas « bov » uniquement dans sa forme romane « bovesch ». ce suffixe employé comme diminutif d’où « petit bœuf » désignant un élevage ou un petit troupeau de bœufs.
  
La vie agricole a toujours été fort intense à Bovesse. De remarquables fermes hesbignonnes en carré le témoignent.
 
Ferme MOHIMONT (appelée aussi Ferme du Château) Située au n°5 de la rue des Fermes, c'est un ensemble imposant et très bien conservé et entretenu. Son nom est celui de ses propriétaires au début du 17e siècle. Une importante tour porche en moellons chaulés nous donne accès sur une cour rectangulaire pavée, ainsi qu'au bâtiment principal et à ses nombreuses dépendances.
  
Ferme aux Chiens Située au n°3 de la rue des Fermes, il s'agit d'un ensemble du 18e siècle, sauf le logis et l'énorme grange qui datent du 19e siècle. En 1498, le domaine est cédé à l'Abbaye d'Argenton. À la Révolution Française, elle devient propriété nationale et est achetée en 1797 par M. Boucquiau et M. Deponthière (employés au Domaine de Liège). M. Buiron en est le propriétaire en 1812. En 1904, elle est rachetée par la famille Petit-de Moriamé à la famille Séverin.
  
Autres curiosités de ce petit village ...
  
Le château de la Distillerie : se trouve dans la rue du même nom. Il aurait appartenu à l'ancienne cour foncière delle Vaux, famille d'Oultremont, de 1450 à 1725. Avec le temps, la longue décrépitude du domaine s'est accélérée, les toits et les plafonds se sont effondrés. L'eau et la végétation se sont infiltrées, fragilisant les murs et provoquant des éboulements. A la mi-juin 2004, le domaine fut vendu à la famille Poelaert de Bruxelles qui a entreprit sa restauration. Sis dans un parc en cours de réhabilitation, il est entouré de hautes murailles, ainsi que l'imposant porche d'entrée d'un ensemble détruit qui devait se développer vers l'Est. Il s'agit d'une curieuse construction en brique et en pierre, datant sans doute du 16e siècle. Pour des raisons de sécurité,  il est déconseillé de pénétrer dans le domaine.
  
La chapelle Saint-Donat : le culte de Saint-Donat est très présent à Bovesse. Ce Saint est invoqué contre la foudre et les orages. Suite au miracle survenu lors de la translation de ses reliques en 1652 et au cours de la messe célébrée à cette occasion, la foudre est tombée sur le prêtre officiant. Celui-ci s'est relevé indemne. En Hesbaye, essentiellement rural, son culte est lié aux "copécias" de chandelles tressées, collées soit au-dessus des portes, soit sur les cheminées, par où la foudre pouvait surgir. Saint-Donat est fêté le 30 juin. Cette chapelle est située rue de la ronce, non loin de la ferme Mohimont.
  
L'église néo-romane Saint-Nicolas (1876) : édifice néo-roman. A l'intérieur, remarquable banc de communion baroquue en chêne.
  
PATRIMOINE DE BOVESSE, EN BREF
  
- Château de la Distillerie (16e siècle)
- Tour de la Distillerie
- La Ferme aux Chiens (18e siècle)
- La Ferme du Château (Mohimont - 18e siècle)
- La Ferme des Bonelles (17e siècle)
- Chapelle saint Donat
- Niches dédiées à saint Donat
Retourner au contenu | Retourner au menu